Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui, Suis-Je

  • : Le blog de Hadria RIVIERE
  • : "Une conscience aigue de Soi et de l'Autre permet d'ouvrir les portes de la liberté..." Hadria RIVIERE
  • Contact

FEMMES REBELLES...

undefinedDAHYA…DAHIYA….DIHYA…KAHENA… (.. ?-700). 
 
http://www.berberescope.com/l'histoire_des_Berberes_yahoo.htm


FATMA TAZOUGHERT DITE LA ROUGE (1544-1641)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fatma_Tazoughert


Fatma-N-Soumer.jpg

LALLA FATMA N’SOUMER (1830-1863) -DITE LA JEANNE D'ARC DU DJURDJURA
www.1novembre54.com/frame.php




FADHMA AIT MANSOUR AMROUCHE (1882-1967)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fadhma_A%C3%AFt_Mansour_Amrouche

 

Rechercher

Archives

LES TOUAREG, SONT EN DANGER!

 

LA VIE DES TOUAREG

CULTURE, HISTOIRE "des hommes bleus" :

Les origines Préhistoriques et paléoberbéres des TOUAREG là :

http://www.amazighworld.org/studies/articles/touareg_histoire.php

Et, là :

http://www.ac-nancy-metz.fr/Pres-etab/lapicque/Opinfo98/Pourcher/vie.htm


L'HISTOIRE DE LA REVOLTE TOUAREG :

 

http://latelelibre.fr/index.php/2008/02/niger-un-chef-touareg-temoigne/

 

 Là :

http://conflitsoublies.blogspot.com/2008_04_01_archive.html

 

Et, là :

 

http://www.caravaneducoeur.com/lestouareghistoi/index.html

 
MENER, La lutte, en musique ! 

 



18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 06:36

HIER......L'ITALIE

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mussolini

Qu'est-ce que le fascisme ?

1932

Ce document est un extrait de l'article "Fascisme" de l'Encyclopaedia Italiana.

Il a été rédigé en 1932 par Mussolini lui-même, avec la collaboration des théoriciens de son parti.

Les idées fondamentales et la doctrine du fascisme italien y sont exposées plus ou moins clairement :

..."Idées fondamentales :
comme toute solide conception politique, le fascisme est une pratique et une pensée, une action à laquelle une doctrine  est attachée, et une doctrine qui, jaillissant d'un système donné  de forces historiques, y est inséré et y œuvre de l'intérieur.

Il a par conséquent une forme corrélative aux  contingences du lien et du temps, mais possède en même temps un contenu idéal qui l'élève au stade de vérité dans l'histoire supérieure de la pensée.

On n'agit pas spirituellement sur le monde comme volonté humaine dominatrice de volonté sans un concept de la réalité passagère et particulière sur lequel il faut agir, - et sans un concept- de la réalité permanente et universelle dans laquelle la première a son être et sa vie.

Pour connaître les hommes,  il faut connaître l'homme ; et pour connaître l'homme,  il faut connaître la réalité et ses lois.

Il n'y a pas de concept de la vie; philosophie ou intuition, système d'idées qui se déroule dans une construction logique ou se recueille dans une vision ou une foi, mais est toujours, au moins virtuellement, conception organique du monde.

Ainsi le fascisme ne se comprendrait pas  à propos de nombre de ses attitudes pratiques, comme organisation de parti, comme système d'éducation, comme discipline si on ne le regardait  pas à la lumière de sa conception de l'État qui est une conception de la vie...

L'homme du fascisme est un individu qui est nation et patrie, loi morale qui serre ensemble les individus et les générations dans une tradition et une mission, qui supprime l'instinct de la vie  renfermée dans le bref cercle du plaisir pour instaurer dans le devoir une vie supérieure libre des limites du temps et de l'espace; une vie où l'individu, à travers l'oubli de soi, le sacrifice de ses intérêts particuliers, la mort même, réalise cette existence toute spirituelle où se trouve sa valeur d'homme.

Donc, conception spiritualiste, issue elle aussi de la réaction générale contre le positivisme las et Matérialiste du XIXe siècle.

Antipositiviste, mais positive ; non sceptique, ni agnostique, ni pessimiste, ni passivement optimiste comme sont en général les doctrines -toutes négatives- qui mettent le centre de la vie hors de l'homme, qui avec sa libre volonté peut et doit créer son monde.

Le fascisme veut un homme actif et engagé dans l'action avec toutes ses énergies...

Il conçoit la vie comme une lutte, pensant qu'il revient à l'homme de conquérir celle qui sera vraiment digne de lui, créant avant tout en lui même l'instrument pour l'édifier.

Ainsi pour le simple individu, ainsi pour la nation, ainsi pour l'humanité.

D'où la haute valeur essentielle du travail, par lequel l'homme vainc la nature et crée le monde humain (...).

...  Aucune action n'est soustraite au jugement moral ; rien au monde qu'on puisse dépouiller de la valeur.

La vie telle que la conçoit le fascisme est sérieuse, austère, religieuse. Le fasciste dédaigne la vie "commode".

Le fascisme est une conception religieuse dans laquelle l'homme est vu dans son rapport immanent avec une loi supérieure, avec une volonté objective qui transcende l'individu particulier et l'élève comme membre instruit d'une société spirituelle.

Celui qui dans la politique religieuse du régime fasciste s'est arrêté à des considérations de pure opportunité n'a pas compris que le fascisme, outre un système de gouvernement, est aussi et avant tout un système de pensée.

Le fascisme est une conception historique dans laquelle l'homme n'est ce qu'il est qu'en fonction d'un processus spirituel auquel il concourt, dans le groupe familial et social, dans la nation et dans l'histoire...

Hors de l'histoire, l'homme n'est rien, c'est pourquoi le fascisme est hostile à toutes les abstractions individualistes, à base matérialiste, du type XVIIIe siècle ;et  qu'il est hostile à toutes les utopies et les innovations jacobines.

Il ne croit pas possible le "bonheur" sur terre, comme il se trouve dans la littérature économique du XVIIIe, et repousse donc toutes les conceptions théologiques pour lesquelles à un certain moment de l'histoire il y aurait une place définitive du genre humain.

Cela signifie se mettre hors de l'histoire  et de la vie qui est un flux continu et un devenir. 

 Le fascisme veut être politiquement une doctrine réaliste ; pratiquement, il aspire à résoudre seulement les problèmes qui se posent  historiquement d'eux-mêmes...

Anti-individualiste, la conception fasciste est pour l'État ; et il est pour l'individu dans la mesure où il coïncide avec l'État, conscience et volonté universelle de l'homme dans son existence historique.

Il est hostile au libéralisme classique, qui naquit d'un besoin de lutter contre l'absolutisme et a épuisé sa fonction historique dès lors que l'État s'est transformé  dans la conscience et la volonté populaires...

Le fascisme réaffirme l'État comme la réalité véritable de l'individu.... Il est pour la seule liberté qui puisse être une chose sérieuse, la liberté de l'État et de l'individu dans l'État.

Pour le fasciste, tout est dans l'État et rien d'humain et de spirituel  n'existe....hors de l'État.

Dans ce sens, le fascisme est totalitaire, et l'État fasciste , synthèse et unité de chaque valeur interprète , développe et potentialise toute la vie du peuple.

Ni individus hors de l'État, ni groupes (...)

C'est pourquoi, le fascisme est contre le socialisme qui raidit le mouvement historique dans la lutte des classes et qui ignore l'unité étatique qui fonde les classes dans une seule réalité économique et morale ; de  même, il est contre le syndicalisme classique ... 

Le fascisme veut le reconnaître et le fait valoir dans le système corporatif des intérêts conciliés dans l'unité de l'État ...

Les individus sont d'abord et avant tout l'État.

L'État n'est pas nombre, comme une somme d'individus formant une majorité d'un peuple.  

C'est pourquoi le fascisme est contre la démocratie car celle-ci nivelle le peuple au nombre en l'abaissant au niveau des plus nombreux ; mais il est la forme la plus pure de la démocratie si le peuple est conçu, comme il doit l'être, qualitativement et non quantitativement, comme l'idée plus puissante parce que plus morale, plus cohérente, plus vraie, que dans le peuple s'effectue  la conscience et la volonté de quelques uns, même d'un seul, et que cet idéal tende à s'effectuer dans la conscience et la volonté de tous.  

De tous ceux qui de la nature et de l'histoire, ethniquement, tirent une raison de former une nation...   

Cette personnalité supérieure est nation dans la mesure où elle est  état... La nation est créée par l'État, qui donne au peuple instruit de sa propre unité morale, une volonté et donc une existence effective.

Le droit d'une nation à l'indépendance dérive... d'une conscience active, d'une volonté politique en action et disposée à montrer son droit ...

L'État, en fait, comme volonté éthique universelle est créateur du droit.

La nation comme état est une réalité éthique qui existe et vit dans la mesure où elle se développe. Son arrêt est sa mort.

Pour cela, l'État n'est pas seulement l'autorité qui gouverne et donne forme de loi et valeur de vie spirituelle aux volontés individuelles, mais c'est aussi le pouvoir de faire valoir sa volonté à l'extérieur...

 Il est pour cela organisation et expansion, au moins virtuelle. Ainsi, il peut s'adapter à la nature de la volonté humaine, qui ne connaît pas de barrières dans son développement...

L'État fasciste, forme la plus haute et la plus puissante de la personnalité, est une force, mais spirituelle...

Il ne peut donc se limiter à des simples fonctions d'ordre et de tutelle comme le voulait le libéralisme. Il n'est pas un simple mécanisme qui limite la sphère des libertés individuelles présumées. Il est forme et norme intérieure et discipline de toute la personne...

Son principe... descend dans les profondeurs et se niche dans le cœur de l'homme... L'État est l'âme de l'âme.

Le fascisme, somme toute, n'est pas seulement distributeur de lois et fondateur d'instituts, mais éducateur et promoteur de vie spirituelle.  

Il veut refaire non les formes de la vie humaine, mais le contenu, l'homme, le caractère, la foi. Et pour ce but, il veut une discipline et une autorité qui descende dans les esprits, et y domine incontestée. Son insigne est pour cela le Faisceau des licteurs, symbole de l'unité, de la force et de la justice…. »

BENITO MUSSOLINI


AUJOUD’HUI EN ITALIE

 

 

2008

LE NOUVEAU MAIRE DE ROME SALUE AUX CRIS DE DUCE… DUCE

En avril dernier, les partisans du nouveau maire de Rome l’ont salué bras tendu, scandant Duce ! Duce ! 





…. » Le parlement Italien nouvellement élu s’est réuni pour la première fois hier en applaudissant le nouveau maire de Rome, Gianni ALEMANNO, dont les partisans avaient célébré le jour précédent la victoire avec des saluts et des chants fascistes
.

M. ALEMANNO, un ancien dirigeant du mouvement de jeunesse néo-fasciste, a obtenu 54% des voix lors du dernier scrutin, écrasant son rival, Francesco RUTELLI, qui fut vice-premier ministre dans le dernier gouvernement de centre-gauche.

 Silvio BERLUSCONI, qui a remporté les élections au début du mois, a salué cette victoire qui confirme le tournant à droite de l’Italie en déclarant :

 « Nous sommes la nouvelle Phalange. »

Même s’il a pris soin de présenter cette remarque de façon anodine, le choix de ces mots semble destiné à adresser un signe discret à ses partisans les plus extrémistes.

 Historiquement, Phalange renvoie au nom du parti fasciste espagnol, fondé dans les années 1930, sur lequel s’est appuyé le dictateur Francisco FRANCO.

 Le plus proche allié du premier ministre, Umberto BOSSI, le chef de la Ligue du Nord, a lui aussi utilisé une rhétorique menaçante lors de cette première session du parlement, laissant planer la menace de violences si le centre-gauche n’accepte pas ses projets de fédéralisme.

 « Je ne sais pas ce que veut la gauche [mais] nous sommes prêts », a-t-il déclaré aux journalistes. « S’ils veulent le conflit, j’ai toujours 300 000 hommes sous la main. »

 Lundi soir, aux abords de l’hôtel de ville les partisans du maire scandaient

  « Duce ! Duce ! », titre que s’était attribué le dictateur Benito MUSSOLINI, et qui est l’équivalent de l’allemand « Führer ».

 Ses partisans l’ont salué bras tendu, reprenant le geste de la droite fasciste.

M. ALEMANNO  a toutefois promis d’être le maire de tous les Romains.

 Il a envoyé hier des télégrammes à la fois au Pape et au Grand Rabbin.

A Rome, la communauté juive s’inquiète de la perspective d’un maire ayant le passé de M. ALEMANNO. Durant la campagne électorale, une manifestation de protestation s’était déroulée dans le vieux quartier du ghetto, où de nombreux juifs romains vivent encore…. »


 
John HOOPER -
The Guardian, 30 avril 2008

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
La bêtise humaine est infinie et comme la majorité des etres humains n'apprennent rien, l'histoire ne cesse de recommencer ... et ça fait peur ! Je ne sais pas où nous allons comme ça. Amicalement
Répondre
R
<br /> <br /> Réécrire les mêmes histoires,<br /> Rejouer les mêmes scénarii,<br /> Avec au bout du chemin les mêmes conséquences désastreuses...<br /> <br /> Il suffira alors a l'humain d'ériger des stèles et de venir y pleurer, s'y recueillir habité par des soi-disant remords...<br /> <br /> Mais les remords n'ont jamais fait ressusciter les cadavres...Ni nettoyer les trottoirs, du sang des victimes…de la haine raciale… !<br /> <br /> Une petite anecdote :<br /> <br /> <br /> Ce matin justement j'ai eu en face de moi un échantillon de la bassesse humaine :<br /> <br /> <br /> <br /> J'habite un petit village au Nord de Toulouse - calme - immigration = Inexistence, personnes à fasciés - nous sommes en tout<br /> et pour tout 4 mais civilisées... nous sommes des républicains convaincus-  donc nous respectons les institutions et comme nous maitrisons et la<br /> langue et, le code de bonne conduite nous savons nous tenir...<br /> <br /> Et, bien malgré ce calme apparent, j'ai un voisin très éloigné - au demeurant très aimable, et "tout bien comme il faut sur lui", bien blanc et de plus ancien gendarme - gentiment il vient<br /> m'annoncer que ma voiture avait failli – hier soir – être  volée par des - je vais reprendre exactement ses termes :<br /> <br /> <br /> " Des gitans... Je connais cette sale race de gitans...je les sens a des milliers de kilomètres"<br /> <br /> Là, je lui précisé toujours  aimablement et avec le sourire et ce, malgré la nausée que ses propos et sa gestuelle suscitaient en moi :<br /> <br /> ..."mais Monsieur, les races  n'existent pas…Il n’y a pas de  Races…, c'est scientifiquement<br /> prouvé...."<br /> <br /> <br /> <br /> Lui : "...Ha, là vous dites des bêtises, je sais que ça existe…Il existe la race des Gitans, la race des noirs, la race et<br /> blablab..babla..bla hyper raciste ..."<br /> <br /> Moi :"Vous savez bien pourquoi, il y a des individus de couleurs... Vous savez bien que cela n'a rien à voir avec une soi-disant race..."<br /> <br /> Lui:...Ha, là vous allez dans une direction...Je sais moi, que les races existent..."<br /> <br /> <br /> Je le trouvais d’autant plus abrutis qu’en face de lui il avait un échantillon justement de ce qu’il fustigeait comme étant<br /> des races, j’ai un physique typé, bien marqué et c’est a moi qu’il osait ainsi s’exprimé… Ubuesque …Dans une autre période que celle dans laquelle nous évoluons actuellement j’en aurai bien ri…Et<br /> bien ri de voir, cet individu, débordant de puanteur,  de bêtise…<br /> <br /> <br /> Mais voilà, nous voici revenu au temps de Pétain et de la chasse aux Races…Aux fasciés » !!!<br /> <br /> <br /> Alors le rire… !!!!<br /> <br /> <br /> <br /> En conséquence, nous nous sommes quittés lui, toujours convaincus d'être de la race des êtres supérieurs et les "Gitans" de<br /> celle des inférieurs...<br /> <br /> <br /> Manque plus, que les « fours », les camps sont déjà installés, sur le sol de FRANCE  sans que quiconque y trouve a s’opposer – N’oublions pas 53 % de français ont voté pour un Ministre/candidat dont le discours n’étaient qu’une longue suite<br /> d’injonctions de haine, d’arguments racistes, d’appels à la haine, des appels aux meurtres….Pourquoi alors s’étonner de telles arguments… Nous connaissons, cette rhétoriques nous savons également<br /> vers quoi elle mène…Alors attendons…L’objectif va entrer dans son rendement maximum !!!!!<br /> <br /> <br /> Quand à moi, j'ai eu besoin d'un grand bol d'air frais... Pourtant j'ai essayé avec de mots très simples de faire œuvre<br /> pédagogique...Rien n'y a fait<br /> <br /> Au plus profond de moi-même je me suis demandée pourquoi en 2008, des individus - des français après qu'ils aient connu les destructions de la guerre 39/45 continuent à croire en des<br /> fadaises..Fadaise…<br /> <br /> <br /> L’utilité de ces fadaises, est de servir de marche pied, de favoriser l’accession aux pouvoir, dans de nombreux pays européens<br /> de fascistes, dont le seul et unique credo est de conduire vers la mort des milliers de citoyens a seul fin de satisfaire un narcissisme NECROPHILES..<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> L’humanité, pour « X » raisons, s’est toujours condamné à répéter et revivre les mêmes histoires ; celles qui<br /> la mènent encore et toujours a donner la mort au nom de je ne sais quelle idéologie imbécile puis ensuite d’élever des monuments devant lesquels elle va se morfondre… Culpabilisant les<br /> générations à venir !!!!!<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> HADRIA<br /> RIVIERE<br /> <br /> <br /> <br /> <br />
E
Bravo ! Eva
Répondre

PEUPLES OPPRIMES...DEBOUT

LA LIGUE ARABES DES ETATS D'AMERIQUE ...:
LES OCCIDENTAUX DETRUISENT, MASSACRENT, LES PEUPLES MUSULMANS...OCCUPENT...COLONISENT LES PAYS
ET LA LIGUE EST AVEUGLE, SOURDE ET MUETTE...
122-arabe_hypocrisie.jpg

LES PEUPLES SOUVERAINS...S'AVANCENT....VERS... - (Chant du Départ )
La souveraineté a été définie par Jean Bodin (1530-1596) dans son traité "Les Six livres de La République" comme un attribut essentiel de l'État :
"La souveraineté est la puissance absolue et perpétuelle d'une République."
Aucun pouvoir n'est supérieur à la puissance souveraine qui ne peut être anéantie, mais elle n'est pas sans limite (s'exerce sur le domaine public et non privé).
Pour Jean-Jacques Rousseau, le peuple est le seul détenteur légitime de la souveraineté.

En droit, c'est la Constitution qui définit comment s'exerce la souveraineté, quelles sont les institutions qui détiennent le pouvoir et comment elles sont contrôlées.
 
PAYS DETRUITS,
PAYS OCCUPES,
PAYS COLONISES,
PAYS PILLES,
PEUPLES ASSERVIS,
PEUPLES APPAUVRIS, DEPUIS DES DECENNIES PAR UNE OLIGARCHIE AMERICANO-SIONISTE AVIDE AVEC LA COMPLICITE ACTIVE DES PEUPLES OCCIDENTAUX...
      

PALESTINE/PALESTINIENS

 

800px-Flag of Palestine.svg

 

AFGHANISTAN/AFGHANS

LE PROBLEME AFGHAN

 

600px-Flag of Afghanistan.svg

 

 

PAKISTAN/PAKISTANAIS

   

800px-Flag of Pakistan.svg

 

YEMEN/YEMENITES :...Le pouvoir Pro-Us...Tire sur le peuple, comme l'on tire à la foire sur les lapins en plâtre...Sans que cela ne souleve aucune constestation...!!!! 

 

800px-Flag of Yemen.svg

   

ALGERIE/ALGERIENS

 

800px-Flag of Algeria.svg

 

Les politiciens français nient les faits

Crimes d'Etat

Les politiciens français réecrivent l'histoire, en s'offrant le "beau rôle"

  

800px-Flag of Bahrain.svg

Le peuple dit : "Ni Shi’ite Ni Sunnite mais Bahreini».

« Nous ne voulons pas renverser le régime comme certains l’imaginent, et nous ne voulons pas obtenir le contrôle du gouvernement. Nous ne voulons pas des sièges et places ici ou là. Nous voulons être un peuple qui vit dans la dignité et dont les droits sont respectés ».  

Les AL KHALIFA repondent par la repression, les massacres, l'occupation saoudienne, encore plus de tyrannie!!!!

 2882948-4078356

   BAHREIN/BAHREINIS : ...- Monarchie Al Khalifa Et Régime Sioniste Deux Entités Coloniales Racistes Pratiquant Le Nettoyage Ethnique Un Génocide Lent Contre Les Populations Autochtones 

 

Pour ens avoir plus sur la repression là : 

link

BCC800px-Flag of Tunisia.svgC

TUNISIE/TUNISIENS


LE PEUPLE TUNISIEN EXIGE : UNE ASSEMBLEE CONSTITUANTE

Assemblée constituante ?

Une assemblée constituante est une institution collégiale avec pour tâche la rédaction, ou l'adoption, d'une constitution, c'est-à-dire le texte fondamental d'organisation des pouvoirs publics d'un pays. - source Wikipedia

    NOUVEAU DRAPEAU FRANCAIS  

nouveau-drapeau-francais

 

Le peuple français endure quant à lui l'oppression invisible mais tout aussi destructrice que l'idéologie sioniste et l'oligarchie financiére qu'il a lui même installé

 au pouvoir (c'est l'histoire du pendu qui fabrique la corde qui a servi à le pendre)...Si nous voulons casser ces chaines...

 

 

 

 Site source pour les photos:

link

L'ideologie sioniste expliquée par les Chretiens - un rappel historique :

link 

 

Et, si nous nous décidions d'agir...? Comment...? En citoyens/consommateurs/Responsables :

Nous pouvons poursuivre et Renforcer:

boycott israel

________________________________________________________________________________

 

 

 

Et parce que les Yankees sont accros au pétrole...Jamais les peuples de cette planéte surtout ceux assis sur cette mane noire...Ne pourrons vivre en paix, nous avons pour obligation d'arrêter d'idolâtrer ces GENOCIDAIRES YANKEES et, de les aider à tomber plus vite dans la fosse à purin !!!!

 

Mc do sheitan


Catégories

LA NOUVELLE MARIANNE


Elle est française...
Indéniablement elle est  française...
Inévitabelement, elle est française,

Assurément, elle est française,
Formellement, elle est française,
Elle est, française... EVIDEMMENT !

Quand le buste de Hafsia HERZI dans toutes les mairies
de FRANCE?


SAINT VINCENT DE PAUL…SYMBOLE DU DON…


LE DON DE SOI


        SAINT VINCENT DE PAUL
1581-1660

         PRETRE HUMANISTE FRANCAIS

Une conscience aigüe de soi et de l'Autre,
Permet d'ouvrir la porte de la Liberté.
Et,

de la maintenir ouverte à  l'Empathie...A la solidarité !
Hadria Riviere

...FEMMES D'HONNEUR...


MARIE GOUZE DITE OLYMPE DE GOUGES (1748-1793)
http://www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article=195


LOUISE MICHEL DITE ENJOLRAS (1830-1905)

http://biosoc.univ-paris1.fr/actu/livres/gauthier2.htm


ROSA LOUISE McCAULEY PARKS (1913-2005)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosa_ParksD


DOLORES IBARRURI GOMEZ DITE LA PASIONARIA (1895-1989)

http://www.mosaique.levillage.org/miroirs/espasionaria.htm

JUSTICE POUR AAFIA SIDDIQUI

 

dr-aafia-siddiqui-bush-terrorism